Association Sixième Sens Médiation Animale en Lozère

Programme d’Education à la Connaissance du Chien et au Risque d’Accidents par Morsures (PECCRAM)

Association Sixième Sens |  22 septembre 2017

Ce programme éducatif proposé – via des supports pédagogiques et ludiques – aux enfants de 4 à 10 ans (de la maternelle à la fin du primaire) a été mis en
place par Chantal Hazard, enseignante retraitée de l’éducation nationale, comportementaliste diplômée et intervenante en zoothérapie.

Les enfants de 4 à 10 ans représentent la population la plus exposée aux blessures par morsures. Les chiens comptent parmi les animaux de compagnie préférés de l’hexagone. Ils sont plus de 7 millions en France et nos enfants les côtoient tous les jours, parfois seuls, sans avoir appris comment les aborder. Cette méconnaissance du chien entraîne souvent des comportements inadaptés, voire des phobies.

Les objectifs du PECCRAM, après intervention de la personne qualifiée pour animer chaque séance de prévention morsures, sont les suivantes :

– Un comportement plus sécuritaire avec les chiens
– Une réduction des risques et, potentiellement, des morsures
– La protection de l’enfant
– La protection du chien

Nous proposons des supports pédagogiques et ludiques adaptés au niveau des enfants (quiz, jeux d’observation, jeux de rôles, petits films à visionner, chansons, ateliers créatifs, …) et chaque enfant repart ensuite avec un petit diplôme et un livret pour échanger à la maison.

17098524_390439361318553_1706426410969778395_n

Nous intervenons à l’école pendant le temps scolaire ou périscolaire (TAP, APC, …), dans les centres de loisirs (le mercredi et pendant les vacances scolaires) et dans toutes les structures accueillant des enfants régulièrement ou ponctuellement.

17097863_174194513083898_8651046759205951290_o

POUR TOUTE INFORMATION OU DEMANDE DE RENDEZ-VOUS, CONTACTER BEATRICE (ASSOCIATION SIXIEME SENS), INTERVENANTE « PECCRAM », VIA LE FORMULAIRE « CONTACT » PRESENT SUR LE SITE.

PECCRAM a été reconnu par le Ministère de l’Agriculture, le Ministère de la Santé ainsi que la communauté vétérinaire.

  Télécharger le fichier